- B.P.Hasdeu à son bureau
- Fragments de l'oeuvre de B.P.Hasdeu (des études sur l'industrie)
- SIC COGITO. Première édition. Bucarest, l'Administration de "Nouvelle Revue", 1890
- Istoria critica a romaniloru
- Etymologicum Magnum Romaniae
- Revista Noua
- Razvan si Vidra
- Ioan Voda cel Cumplit
- Sarcasm si ideal
- Micuta
- Le premier manuscrit daté I
- Le premier manuscrit daté II
- Les écrits poétiques de B. P. Hasdeu après la mort de sa fille I
- Les écrits poétiques de B. P. Hasdeu après la mort de sa fille II
- Les écrits poétiques de B. P. Hasdeu après la mort de sa fille III
- Les écrits poétiques de B. P. Hasdeu après la mort de sa fille IV
- Les écrits poétiques de B. P. Hasdeu après la mort de sa fille V
- Messages spiritistes écrits par B.P.Hasdeu I
- Messages spiritistes écrits par B.P.Hasdeu II
- Messages spiritistes écrits par B.P.Hasdeu III

 

Campina
B-dul Carol I nr. 199
Cod postal 105600

TEL: 0244 335.599
FAX: 0244 335.599
office@muzeulhasdeu.ro

 


Nous sommes ouverts:
Lundi: fermé.
Mardi - Dimanche:
9.00 - 17.00
(1 Mars - 31 Octobre)
8.00 - 16.00
(1 Novembre - 28/29 Février)
  L’oeuvre dramatique

           "Princesse Rosanda ,

          La première forme de la pièce de théâtre a été écrite à la fin de l'année 1865, la princesse étant la fille du dirigeant Vasile Lupu. Elle s'est sacrifiée épousant le fils de l'hetman Bogdan Hmelnitki, pour écarter le danger de l'attaque des cosaques et la destruction de son pays natal. La pièce a été révisée plusieurs fois, jusqu'à sa forme finale, sous le titre "La femme» , publié en1895. Écrit après une courte période de temps depuis le mariage de B.P. Hasdeu avec Iulia Faliciu, selon l’avis de I. Oprisan, «il transfigure, plus que autres Å“uvres de Hasdeu, quelque chose de l'amour ardent du savant pour son épouse» .

           «Razvan et Vidra» ,

          Le drame a été initialement intitulé "Razvan Voda ", le personnage féminin étant créé par l'auteur sous la même influence puissante de son amour pour sa femme. Razvan, le personnage principal, traverse toutes les étapes, en commençant avec le niveau le plus bas (gitan esclave) et arrivant jusqu'au plus haut rang (voïvode), est appuyé par Vidra, son amante. En ce qui concerne ce drame, Mircea Eliade a remarqué que: « ici se sont imprégnées les passions et les nostalgies inconnues pour le répertoire roumain - si pauvre dans les mythes et si riche en caractères médiocres «invariables» ou «déracinées» . En «Razvan et Vidra» , il y a un modèle «impérial» héroïque, «passionné» duquel on ne peut pas dire qu'il a été annulé après le romantisme ». La pièce est entrée pour toujours dans le répertoire classique du théâtre national roumain.

romana english french